Il n’est pas aisé de construire un roman avec pour toile de fond une grande entreprise de communication cotée en bourse, mais qui a dû faire face à un procès après une suite de suicides sur les lieux de l’entreprise. On pense à France Telecom, même si le nom n’est jamais cité.

Vincent est tout proche de la retraite. Il connaît l’histoire de son entreprise, les drames sont encore très proches dans sa mémoire et il a toujours eu à cœur d’être juste, humain. Après les turbulences au sein de son travail, la direction a voulu donner une autre image d’elle. Les vraies valeurs, l’authentique, l’humain. Il s’y est employé. La dernière tâche qui est la sienne, avant le départ, est d’aider Ève être embauchée. C’est son premier travail. Ève n’est pas bavarde, mais elle a compris ce qu’il convenait de faire, grâce à Vincent qui pourra se regarder dans le miroir.

Mais qui est Éve ? La fille de Bernard, l’une des « victimes » de ladite entreprise douze ans auparavant.

Le roman de Thierry Beinstingel oscille entre le roman et l’essai sur le monde de l’entreprise.

Il interroge tout un chacun sur le mot travail. Sur la vie d’aujourd’hui. Qu’est-ce qui est essentiel et ne l’est pas ? Qu’est-ce que profit et quel prix y mettre pour être au top ?

Au terme de sa carrière, Vincent semble ouvrir les yeux. Qu’a-t-il réellement fait de sa vie ? Était-il si libre ou pris dans les tenailles de ce travail ?

Ce roman, car malgré tout c’en est, est écrit d’un ton alerte. Les chapitres courts se succèdent. Des vies s’étalent. Des vies si ordinaires, si proches de nous. L’auteur ne veut pas alerter, pousser un coup de gueule, mais toucher le lecteur, l’interroger. Ne soyons pas des Vincent qui nous pensions être des gens bien, serviables. Si nous l’avons été, combien de fois nous sommes-nous interrogés sur le sens du mot travail quand tout allait bien pour nous ? Combien de fois avons-nous réellement pensé aux collègues en difficultés et à leur famille ? 

L’auteur sera présent au Livre sur la Place de Nancy du 9 au 11 septembre 2022 et surtout recevra le Prix Feuille d’Or de la Ville de Nancy et des médias. Un prix mérité, dont il faut se réjouir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s