Le deuxième roman de Richard Apté renvoie aux années 1980.

Un jour de décembre, une famille se trouve dans les préparatifs de Noël… Le père, la mère et les deux fils encore collégiens et lycéens. Ce temps est celui d’une certaine liberté qui saisit la jeunesse, grâce à l’explosion des radios libres. Le plus jeune des garçons reçoit du Noël d’entreprise une énorme radio. En fait, un ghetto-blaster. Des radios, il y en a dans chaque pièce dans la maison… Mais c’est surtout la musique qui intéresse la jeunesse. Les électrophones où l’on fait tourner les 45 tours… Mais une radio, c’est une ouverture sur le monde… Un peu de magie…

Dans le même temps John Lennon est assassiné à New-York. Même les profs au lycée écrasent parfois furtivement quelques larmes.

Roman d’une fin d’adolescence, du basculement dans le monde adulte. Roman de la rivalité entre deux frères, de la découverte des maladies graves… C’est une traversée des apparences qui évoque, comment les uns et les autres ont pu se construire, rien qu’au son de la radio, cette voix venue parfois de si loin à travers les grésillements.

Richard Apté est professeur des écoles et lui-même musicien. Il a déjà publié Le Temps s’est arrêté, bien accueilli par la critique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s