Olivier Bal nous avait fait découvrir Paul Green qui avait résolu L’affaire Clara Miller. Plusieurs années après, en 2011, lectrices et lecteurs retrouvent cet enquêteur-journaliste qui, presque malgré lui, se retrouve au cœur d’un lieu, la forêt de Redwoods au bord du Pacifique dans l’Oregon où poussent des séquoias géants qui ajoutent à nos angoisses. Dans cette région –la forêt est un vrai personnage– on ne connaît Paul que sous le nom de l’Étranger.

Il ne demande rien à personne, il vit dans ces lieux de sinistre réputation. Tant de personnes ont disparu. Jamais retrouvées. Comme si la forêt les avait mangées, digérées ou presque. Pourquoi ?

Et voici Paul dérangé dans sa solitude quand Charlie, une jeune adolescente vient frapper à sa porte. Elle est blessée, profondément choquée, mais sûre que Paul peut l’aider. Elle a connu l’inimaginable en matière d’horreur, justement au cœur de cette forêt. Les arbres ont vu, mais se sont tus.

Près d’eux, ou dans leur entourage, on découvre Lauren, femme flic qui justement s’intéresse à ce lieu à l’infâme réputation. Elle ne pourra qu’assister à la mort d’Owen, son adjoint. L’ambulance est arrivée trop tard…

Ce roman est construit tel un roman choral et c’est réussi. Les voix de Paul, Charlie, Lauren, Alvin et Alex, racontent… Chaque personnage a son ressenti et c’est aux lecteurs de décrypter l’histoire. L’auteur sait parfaitement aménager le suspense, décrire les lieux, nous arracher des cris d’effroi. Tout est parfaitement maîtrisé.

J’ai aimé que l’auteur plante cette histoire dans cette terre, où vécurent les Amérindiens qui en furent chassés pour aller vivre sur des terres pauvres. Il y a seulement vingt ans, que la belle Amérique, avec Dieu à ses côtés, a pris conscience de cette monstruosité.

Ne manquez pas la lecture de ce thriller d’Olivier Bal qui nous plonge au cœur d’un si noir et si terrifiant secret. On aime Paul, son héros. L’histoire est parfaitement indépendante de L’affaire Clara Miller

On se prend simplement à espérer que l’auteur fasse revenir Paul, l’Étranger, dans une autre affaire. On le suivra.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s