Tout allait bien avec Marion… Melchior et elle venaient même d’acheter un canapé… Lieu d’assise et plus… Soudain, Marion pense que tous deux se sont trompés et elle court retrouver son Ex. Melchior est abasourdi et lui, le journaliste, beau mec, qui plaît, tente en vain de tourner la page. Il se goinfre de Xanax et autres produits chimiques, alcool, et s’inscrit sur Tinder. Mais rien ne marche. Il consulte une thérapeute… dont le cabinet empeste l’encens et qui décortique les mots… Il sort, se vautre parfois dans la drogue…

Les paradis artificiels n’ont de bons que justement parce qu’ils sont artificiels… Le retour au réel n’en est que plus douloureux. C’est toujours Marion qui le hante. Dur, dur d’être largué…

Alors que le monde regorge de jolies filles. Il reste à se morfondre. C’est Marion, pas une autre.

Il faudra du temps à ce romantique trentenaire désabusé et caustique (c’est souvent le ton de ces pages à l’humour grinçant) pour guérir et espérer retrouver l’apaisement avant les battements de cœur, sans que nécessairement on se retrouve au lit…

L’auteur est éditeur et aime la musique. De nombreuses morceaux fleurissent dans ces pages. Il ne fait aucun cadeau à son héros, mais lectrices et lecteurs finissent par le trouver attachant. Si Melchior pouvait guérir, et oser enfin l’amour… 

La note positive pour Melchior qui émerge de ses entretiens avec Mme Hérisson (qui le hérisse, c’est elle qui lui apprend à décortiquer les mots) c’est la découverte du mot pardon. Indirectement, elle le colle sur le chemin de la reconquête et de l’estime de soi.

Un roman qui peut décoiffer, mais qui correspond tellement à l’errance de tant de personnes en matière d’amour. Les écrans, les réseaux sociaux mettent tout à portée de main. Il n’y a qu’à faire son choix. Mais est-ce la bonne solution ? Et, s’il est difficile de percevoir la jolie musique de l’amour vrai dans ce monde un peu fou, rien n’est impossible, tout reste encore à écrire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s