En ouvrant ce livre, ce premier roman écrit par une jeune femme, je me suis interrogée et ai craint d’être déstabilisée. Une sorte de stupéfaction, non parce que le sujet de l’amour, voire la passion entre deux jeunes garçons risquait de me choquer, mais parce que c’était une jeune femme qui s’emparait d’un tel sujet. Qu’allais-je découvrir ?

C’est l’histoire de Samuel, juif, fils de la bourgeoisie de gauche intello parisienne et de Lucas, issu de milieu ouvrier. Tous deux sont élèves à Sciences Po. Tous deux se rencontrent et sont attirés l’un par l’autre, bien que Victoire ait été le premier amour de Samuel sans jamais avoir coupé les ponts avec lui. 

L’auteure raconte l’engagement de Lucas au sein des antifas. Lucas descend dans la rue au cours de la Manif pour tous. Il est blessé et meurt. 

Un séisme dans la vie de Samuel qui organise les funérailles. La mère de Lucas ne peut pas. Une réflexion pour ce jeune de vingt ans. Qu’est-ce que la mort ? Est-ce qu’à vingt ans, quand on est saisi par l’amour, on pense à la mort ? À ce que le corps sera après la vie ? Le temps de ces préparations, revient à l’esprit de Samuel ce passage à l’hôpital : la tentative de ramener à la vie Lucas qu’on intube, puis désintube quand on ne peut plus rien faire. Il se souvient aussi de leurs rencontres, de ce puissant désir, de l’amour, de la tendresse tissé de  violence. Est-on un jour prêt à affronter un tel séisme ? Que de questions sur ce qu’est l’amour et la sexualité. L’un renforçant l’autre. 

Ce roman est un choc pour lectrices et lecteurs, il braque les projecteurs sur une société qui n’a rien de doux, pointe ses errances, interroge tout un chacun sur le sens. Il nous permet de découvrir une auteure, sur qui, désormais, il faudra compter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s