Unknown51pkKV9euQL._SX195_

C’est une histoire peu connue que celle des habitants de Chagos, un archipel appartenant à l’île Maurice sous domination britannique jusqu’en 1968. Lorsque Maurice accède à l’Indépendance après 158 ans de domination britannique, les habitants de Chagos sont convoqués par les soldats et ont une heure pour faire leurs bagages et quitter les lieux. Il faut tout abandonner, les maisons, les animaux. Les chiens seront massacrés, asphyxiés… Pour quelles raisons, pour aller où ?

Caroline Laurent est Mauricienne d’origine et a voulu raconter cette histoire, celle contée par sa mère, comme les berceuses, les sortilèges. Elle a choisi le roman… Le roman traduit souvent tant de vérités.

Voici l’histoire de Marie Ladouceur tombée amoureuse de Gabriel, un Mauricien lettré à la folle élégance. Un enfant naîtra, Marie avait déjà une fille… L’enfant, c’est Joséphin et c’est lui qui raconte… Ce père, la vie à Diego Garcia sur Chagos. C’est lui contemple et voit la vie, parle des cocos. Il parle de sa sœur, des bateaux qui viennent, des gens qui courent sur la plage… Il parle de ce départ en 1968… Un arrachement, pour échouer dans un bidonville… Un accord secret avait été passé entre les Britanniques et les Américains qui voulait Diego Garcia pour y installer une base qui serait vidée des habitants. Une injustice horrible. On voit la détresse de Gabriel cherchant Marie et ses enfants après la déportation… La blessure, la misère. La colère viendra plus tard. Et si la Haute Cour de Londres enfin reconnaît la faute en l’an 2000, jamais justice ne sera véritablement rendue aux Chagossiens. Qui rendra les années volées ? Qui sait ce qu’est un arrachement à une terre, le traumatisme laisse bien des traces.

Caroline Laurent signe un roman ample, fort avec une bien belle écriture à laquelle nul ne peut rester insensible. Nul ne pourra dire : je ne savais pas.

2 commentaires sur « Rivage de la colère, par Caroline Laurent, éditions Les Escales »

Répondre à lilifischer Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s