Unknown.jpeg

519gW4+brRL._SX195_.jpg

Catherine Le Goff est psychologue et ce premier roman qu’elle offre est riche de sa science.

Elle nous raconte l’histoire de jumelles Nin et Anna qui n’ont pas grandi ensemble et se retrouvent à l’âge adulte dans un moment difficile pour l’une, puis pour les deux. Les liens entre jumelles commencent in utero et les deux jeunes femmes sont heureuses de se retrouver.

Nin, à la suite d’une histoire d’amour malheureuse a commis l’irréparable. Une vie qui bascule et elle espère, avec un peu de chance, s’en sortir en fuyant.

Dans un premier temps, elle y parvient grâce à l’aide de son père, qui l’avait abandonnée enfant et qui va se racheter en œuvrant pour sa liberté et sa sauvegarde.

L’art est très présent dans ces pages. L’art peut-il sauver ? L’écriture pour Anna qui elle aussi traîne le poids d’un mal être dont elle ne peut se défaire ? La peinture à Venise pour le père et pour l’une et l’autre ? La musique aux États-Unis pour Nin ?

Comment faire face aux aléas d’une vie quand tout paraît contre soi ? Quelle issue ?

L’amour est sans doute le mot clé. Même s’il prend des chemins de traverse.

On aime suivre Natsuo le fils d’Anna dont le père est Japonais. Natsuo, doué en cuisine, et qui semble avoir trois longueurs d’avance sur les jumelles.

On aime ce père à la fois proche de ses filles et qui sombre. Le désir de bonheur n’est pas suffisant pour une vie qu’on voudrait accomplie. Mais les petits et grands miracles existent.

Je n’ai pas ressenti cet ouvrage tel un thriller. Il y a certes une action terrible, du suspense, mais le mérite de ces pages réside essentiellement dans l’exploration des âmes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s