41Xm90x+aPL._SX195_.jpg

Unknown.jpeg

Que les choses soient claires dans ce roman très contemporain, mais de facture classique, il faut être informé des choses mystérieuses d’Internet pour suivre Victor, informaticien le jour, donc vous et moi, et hackeur le reste du temps (sans doute pas vous et surtout pas moi).

Le hackeur, c’est celui (ou celle) qui s’introduit dans les systèmes Internet de tout un chacun, (vous ou moi)… en échange d’argent, de rançon etc… L’argent a toujours été le motif des plus viles actions.

Ce qui pouvait être un jeu devient un exercice de haute voltige pour Victor, quand il est contacté par une organisation secrète. Le voilà missionné pour franchir les barrières de sécurité d’un centre situé dans les pays nordiques.

Fort heureusement, on ne plonge pas dans le chaos. Il faut un grain de sable pour gripper les rouages de la machine infernale. L’humain est là… Ouf !

Ces pages bien menées sont le moyen de faire s’interroger les lectrices et lecteurs si peu armés face à cette mutation dans laquelle Internet nous a plongés ou aspirés.

Nous sommes totalement démunis. Et si, pour affronter l’hiver, il existe des vêtements nous préservant de la bise et du grand froid, face à ces monstres de froideur, d’ondes, de moteurs de recherches qui nous dévorent pour peu qu’on soit plus ou moins rivés à nos écrans, rien n’existe. Nos vies intéressent jusqu’à l’intime. Et sots que nous sommes, nous pensions seulement embrasser le monde. Et ce géant nous embrase jusqu’à nous glacer les os. On se heurte au néant qui se pare, revêt ses voiles et ses armures pour nous terrasser.

La plume de Nathalie Côte veut-elle mettre en garde, glisser ici et là des réponses à nos questions ? La musicologue qu’elle est, compositrice de musiques électroacoustiques a été webmaster, elle nous attache pour jouer sa musique et nous flanquer avec bienveillance sur la portée musicale qu’elle trace au fil des pages de ce roman.

On finit par aimer Victor pris à son propre piège et cela est finalement réconfortant.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s