valerie-meyer-est-une-amoureuse-du-musee-de-la-folie-marco-et-de-barr-photo-dna-valerie-est-amoureuse-du-musee-et-de-barr-photo-dna-1551978741.jpg

9782746836648.jpg

9782849606896_internet_w290.jpg

Valérie Meyer est photographe. La nature est un de ses sujets favoris… Mais pas seulement. Après avoir parcouru quelques pays nordiques dont elle a tiré plusieurs ouvrages, elle est revenue à ses origines, l’Alsace. Au fil des saisons a vu le jour, et pour Noël elle offrait à ses lectrices et lecteurs une recension d’arbres remarquables dans le Bas-Rhin sans oublier la belle forêt de Haguenau, une forêt d’exception puisqu’elle compte quatre-vingts arbres remarquables dont des hêtres, des chênes, des bouleaux, des pins sylvestres. C’est dans cette forêt que se trouve la chapelle dédiée à saint Arbogast. Une légende que la vie de ce saint qui vécut au septième siècle, fut évêque de Strasbourg et construisit la première cathédrale dédiée à Notre-Dame.

Le mérite de ce bel album avec de magnifiques vues, bravo à la photographe, est d’être publié en français et en anglais. Malgré le Brexit, on peut encore voyager en Alsace et découvrir ses merveilles.

Une autre merveille sous la plume et l’objectif de Valérie Meyer, elle y tenait depuis longtemps, c’est d’offrir une visite du musée d’Arts décoratifs de Barr…

La Folie Marco, une demeure élevée dans le style des folies du dix-septième siècle et qu’un riche propriétaire construisit au dix-huitième. Marco avait-il la folie des grandeurs ? Ceci pourrait expliquer cela. Valérie a épluché les archives, questionné les uns et les autres. Elle raconte l’histoire de la famille Trawitz, puis des frères Schwartz qui s’y installent avec Catherine, la gouvernante, en 1922… Il y aura Irène et Paul qui auront un jardinier de talent. D’où ce jardin où il fait bon se laisser surprendre. Mais de cette demeure, que fallait-il en faire ? Elle est superbement meublée, on découvre ainsi le mobilier alsacien des bourgeois du dix-septième au dix-neuvième siècle. Une maison décorée, chaleureuse, esprit alsacien oblige. Tout y est depuis la cuisine et les ustensiles du passé en passant par le salon de musique, autrefois salle d’eau, aux alcôves, aux riches peintures. Les propriétaires avaient du goût. Heureusement pour les visiteurs qui entrent à pas feutrés, presque peur de déranger cette folie qui est à ne pas manquer. L’histoire de ses habitants ne manque pas de piquant…

Entre la nature, les arbres, les jardins et les riches demeures, l’Alsace s’offre aux visiteurs grâce à quelques objectifs et une plume.

Bravo !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s