Unknown.jpeg1-un-père-en-héritage.jpg

Jeanne Cressanges, auteure accomplie, réservée –trop– et diablement talentueuse nous a déjà offert de nombreux ouvrages. Depuis La femme et le manuscrit (Grasset) La feuille de Béthel jusqu’à la réédition de Les Eaux Rouges, en passant par Le Luthier de Mirecourt, Les Ailes d’Isis, et bien d’autres, Jeanne, originaire du Bourbonnais s’est installée à Épinal en 1968. Elle y a fait sa révolution. Elle qui pensait n’y rester que deux à trois semaines s’est attachée à cette Lorraine au point de nous offrir Je vous écris d’Épinal, ou Mes Vosges, itinéraires amoureux (Serge Domini Éditeur).

Et voici un roman, Ce père en héritage, un merveilleux roman où son héros se promène entre Moulins et les Vosges en passant par Paris. Quand on est comédien, on ne peut faire autrement que de vivre dans la capitale. Mais cet homme, Antoine Caron, son nom de scène, devenu Jérôme Petitjean, né Jean-Claude, âgé de 80 ans et installé à Grangecourt, siège autrefois d’une entreprise textile prospère et qui s’endort dans une friche ne cesse de lui griffer l’âme. L’ancien propriétaire, Alexandre de Mourteuil, fut le patron de sa mère qui dut s’exiler à Paris… Et le fils vient de racheter une partie de la demeure et voit vivre trois étranges filles, les dames du château. Pourquoi ?

Jeanne s’est coulée dans la peau d’Antoine-Jérôme et nous le montre aujourd’hui avec des souvenirs liés au Bourbonnais tout en nous peignant sa vie parisienne, ses apprentissages de la scène avec une professeure dont il tombe amoureux, comme de Colette, l’amie de sa mère. Quête maternelle ? Mais surtout quête des origines. Qui dont fut ce père mystérieux reçu en héritage ?

Le roman est riche de rebondissements, la plume est belle, élégante, sans concession. Ces pages sont certes une réflexion sur le temps, les destinées, mais c’est surtout du grand art signé Jeanne Cressanges.

À ne pas manquer.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s