zabka-4.pngCelle-qui-attend-defbande.jpg

Comment ne pas être bouleversé à la lecture du premier roman de Camille Zabka ?

C’est une histoire simple. Celle d’une déchirure qui vous écorche l’âme et le cœur. À partir de lettres et de dessins échangés entre Alexandre « mis au coin », pour ne pas avoir répondu à une convocation –et qui s’est vu retirer son permis de conduire– et son épouse Pénélope et sa petite princesse Pamina, l’auteure raconte l’histoire d’un couple, d’une famille.

Alexandre est à l’ombre, derrière les barreaux et voici un univers : la promiscuité, l’ennui, le manque des êtres chers, les abus de pouvoir du monde de la Justice, la violence du monde carcéral, celle des détenus, comme celle du monde pénitentiaire qui observe et laisse faire, facilité trop fréquente face à l’impuissance et aux manques de moyens.

Alexandre est un bon gars, lui le noir que les parents ont rejeté, il ne connaît pas son histoire, sauf celle de la famille adoptive et rien n’est brillant de ce côté-là. Mais bon, comme il dit, ce sont mes parents. Il a mené sa barque, créé son entreprise. Il est voiturier… Pénélope est d’un niveau social tout autre, père avocat en retraite, mais qui ne peut rien ou si peu pour le compagnon de sa fille. Pénélope est sage-femme, elle permet le passage à la vie, elle la préserve. Pamina, la délicieuse princesse au teint caramel et vanille, attend son papa. Elle va fêter ses trois ans en espérant que le temps du coin pour son père ne sera pas trop long.

Les lettres envoyées, accompagnées de dessin, sont bouleversantes parce que vraies. Elles montrent la difficulté de trouver le mot juste pour conserver le lien, réinventer l’amour : « Dis à Pamina que je vais être là bientôt (…) Le temps passe plus vite quand je vous écris (…) À ma sortie de prison, on va tout recommencer. Garde-moi, s’il te plaît… »

Un livre à ne pas manquer. Il m’a sauté dans les mains, m’a illuminée, alors que je flânais au Hall du Livre à Nancy, en quête de pages à découvrir. Une belle rencontre entre ces pages et moi, la gourmande des mots.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s