Unknown.jpeg9782702159491-001-T.jpeg

Éric Le Nabour entraîne lectrices et lecteurs au début du vingtième siècle, non loin de Nantes. Et voici une peinture d’une famille bourgeoise installée au domaine viticole de Malavielle sur lequel règne en maîtresse femme Noémie Beaujour. Près d’elle, sa fille Mathilde, son jouet, mère de deux jeunes filles, Juliette qui voit sa vie au couvent et sa cadette Cécile qui s’interroge sur le grand-père disparu et le père mort dans l’incendie du Bazar de la Charité. Or, Cécile se heurte au silence lorsqu’elle pose des questions. Elle pressent tant de vérités étouffées par des secrets… Le mensonge n’est pas loin. L’ombre se déploie sur Malavielle. Une telle fille mérite la pension qui la dressera. Mais c’est oublier que la jeune fille a des ressources, un esprit de rébellion qui va l’aider à fuguer jusqu’à Paris. Lieu d’apprentissages et de rencontres. Elle risque gros à fréquenter les petites gens, mais son innocence, sa bonté, la protègent. Elle découvre au contraire l’accueil et la générosité. Une bonne fée va veiller sur elle et elle pourra user des crayons et dessiner. Ah, les bienfaits de l’art !

La vérité de ses origines est un chemin semé de pièges qu’il faut surmonter sans céder au découragement. Elle espèrera une montée de remords salvateurs chez l’aïeule… Hélas, mille fois hélas. Certains êtres se complaisent dans le malheur et d’autres ne font que résister au bonheur… 

L’auteur mène parfaitement son histoire. On ne lâche pas cet ouvrage truffé de références liées à une époque où l’archéologie égyptienne était en pleine essor. L’enquête que mène Cécile, soutenue par Gabriel va dans le même sens. On vit dans ce Paris du début du vingtième siècle entre la rue Mouffetard et les belles demeures de la rue du Bac. Éric Le Nabour sait user de son talent de conteur, de raconteur d’histoire enracinée dans des époques qu’il maîtrise comme il a su le prouver très tôt puisqu’il a publié avant ses vingt ans des biographies et ouvrages historiques chez Perrin.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s