Sarah-Briand-285x200.jpg9782213704494-001-T.jpeg

Après avoir écrit Simone, éternelle rebelle, (Fayard) vendu à plus de 70 000 exemplaires, un immense succès justifié, car l’ouvrage révélait un portrait inédit d’une des grandes femmes à plus d’un titre de notre époque (Simone Veil), Sarah Briand s’est lancée avec le même talent et le même souci du détail en partant de la femme, de l’être humain que fut Romy Schneider.

Sous la plume de l’auteure, tout commence par l’annonce d’une nuit silencieuse qu’une nouvelle incroyable troue de stupeur et de larmes pour celles et ceux qui l’ont approchée, aimée. Alain Delon est le premier à accourir.

Ce n’est pas une vie simple que de commencer au cinéma par incarner Sissi, une princesse (dont la vie ne fut pas aussi rose que les films donnés à voir). Romy, née Rosemarie prend le nom de famille de sa mère, Magda Schneider, actrice. Et pourtant, que lui doit-elle, elle qui fut si souvent abandonnée ? Elle qui comprendra bien tardivement le rôle de Magda qui résidait tout près du refuge d’Hitler, fut invitée à prendre le thé par Éva.

Romy fuit et arrive en France pour tourner tout autre chose et elle choisit Alain Delon comme partenaire, ce sera sa première grande histoire d’amour avant celle avec un dramaturge allemand Harry, dont elle aura un fils, David. D’autres hommes passeront dans sa vie tourmentée et passionnée tant il est vrai qu’on ne guérit pas de son enfance et des peines de cœur. Il y aura Daniel qui sera le père de Sarah, puis Laurent…

Mais que dire de ses retrouvailles avec Alain Delon ? Que dire de son étonnante carrière, (films avec Granier-Deferre, Zulawski, Claude Sautet qui la comprenait si bien) de ses fragilités, d’une santé fragile que l’alcool n’arrangeait pas et des drogues envoyées par Marlène Dietrich, l’Ange bleue, devenue son ange noir ? Que dire de la mort accidentelle du fils chéri, David ?

Le mérite de cet ouvrage, c’est la longue veillée dans l’appartement parisien où Romy s’est endormie pour toujours à quarante-trois ans et de glisser les fragments vrais de sa vie après enquête, sans jamais juger, en aimant en admirant, tout simplement.

Des pages émouvantes.

Une réussite, à lire.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s