Unknown.jpeg9782081487345.jpg

Les ouvrages de Danielle Thiéry, qui fut la première femme commissaire divisionnaire avant de se lancer en littérature policière, ne laissent jamais indifférents.

Ils sont parfaitement élaborés, suivis, bouclés. Des enquêtes variées très psy, comme dans tout bon polar. Le ton juste. Les personnages bien campés, le suspense est là. Tout ce qui est nécessaire à la lecture d’une histoire qu’on ne lâche pas. Mais l’auteure ajoute sa touche personnelle au talent dont elle use pour notre plus grand plaisir. C’est la touche féminine, la tendresse de mère qu’elle est. C’est l’humanité qui transpire de sa plume et c’est ce qui plaît, forcément.

Dans Sex Doll, nous retrouvons Marion et sa fille Nina devenue une jeune fille qui a quitté Londres. Non, elle ne sera pas rat parmi les rats de laboratoire. Adieu la biologie ! Nina veut être profileuse. Elle est certaine d’y arriver.

Très occupée, Marion ne peut que constater. Ce qui n’empêche pas l’inquiétude… Un hôtel « de passe » s’est ouvert sur le mode d’une jeune start-up. Martin, le jeune patron, imagine que l’on puisse venir célébrer l’amour avec des poupées en silicone, parfaites répliques des femmes de rêve. Il n’a jamais pensé déranger le milieu, être le trublion dans ce monde du marché du sexe et la violence qui en découle. D’ailleurs, l’histoire de ces trois femmes retrouvées mutilées a-t-elle quelque chose à voir avec cet hôtel 2.0 ? Marion réfléchit, sèche parfois. Et voici que réapparaît le triste Docteur X. Il faut beaucoup d’intelligence à Marion, de sang froid pour mener à bien l’enquête tout en protégeant Nina…

Cette enquête glacée et glaçante obsède Marion. Une traque qui dure depuis quinze ans  de Paris au Japon. Une réussite !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s