images.jpegproduct_9782072833489_195x320.jpg

Ah quel bon moment on passe en lisant Nos derniers festins !

Nous voici en 2044 et règne la prohibition alimentaire dans l’Hexagone. Chacun possède une carte vitale à points et selon ce que l’on mange, comment on vit, fume ou boit, on perd des points et la sécurité sociale ne rembourse plus les soins. Tout est normalisé, culte de la minceur, de la santé, d’une certaine beauté… Or, il existe encore des personnes qui aiment vivre en prenant des risques. À elles, les restaurants secrets et clandestins, on festoie, on se goinfre parfois aussi. Pas vu pas pris par les contrôleurs qui débarquent dans les restaurants, examinent les cartes et filent des amendes.

Lou qui a perdu Nour d’une septicémie en sait quelque chose. Elle héberge trois anciens dans son restaurant qu’elle nourrit comme bon leur semble ou presque et voilà que le duo de contrôleurs Perraud/ Janvier débarque. L’amende ou pis la fermeture ne sont pas loin. Déjà qu’il y a une enquête sur la mort d’un cuisinier retrouvé noyé dans le bouillon crémeux d’une blanquette sans avoir pu le savourer selon son désir…

Il faut réagir justement et le décor de la Provence et du restaurant gastronomique Le Mas des Collines offre encore le rêve, mais il doit pas mourir, pas plus que la ferme de la fille de Nour en grand danger.

C’est un polar succulent, dégoulinant de saveurs, allumeur de papilles, gourmand jusqu’à la démesure. C’est aussi un regard profond sur notre monde. On y voit les guerres que se livrent végans et omnivores et tant d’autres qui veulent imposer leur mode de vie. Sus aux intégristes des fourchettes et couteaux intolérants et qui ont oublié le plaisir d’un bon plat.

Ne pas vivre pour manger, mais manger pour vivre, car manger pourrait tuer.

Trop bon ces pages… On en redemande.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s