Unknown.jpeg9782258162990ORI.jpg

L’histoire commence dans les années 1960 en Vendée. Trois sœurs, âgées de cinq à sept ans, arrivent au château des Marguerites où Mademoiselle Eugénie va les élever. Jusque-là, elles ont été accueillies, un bien grand mot, comme beaucoup d’enfants de l’Assistance publique des familles dans des familles d’accueil. Jeanne, la narratrice est l’aînée. Elle a connu les coups et les humiliations.

Au château, elles découvrent une vie de famille auprès de personnages sévères mais bienveillants et qui semblent vouloir donner de l’amour. La nature est belle, sereine et Berlingot, le petit veau a le pelage soyeux. Elles ont un tel besoin d’affection, surtout Jeanne… Il faut apprendre à surmonter les regards extérieurs, les enfants sont cruels à l’école et lancent : Cosette, Sans famille. Serrer les dents, regarder droit devant, oser l’avenir.

Quand arrive Charlotte, un bébé, dont on leur dit : c’est votre petite sœur. Un bébé… qui reçoit les faveurs de tous et qui devient la préférée de Mademoiselle Eugénie, la confiance, l’apprivoisement volent en éclats.

Comment l’écorchée vive qu’est Jeanne peut-elle se construire ? Elle a un tel besoin de tendresse… Le manque la terrasse. Qui fut la mère incapable de s’occuper des siens à la suite d’une naissance douloureuse ? Une privation d’oxygène… Et le père, les pères devrions-nous dire… Hommes de passage ?

Yves Viollier s’est attaqué à un sujet pas facile… Parler de l’enfance à jamais blessée. Mais son talent, sa belle plume évitent le pathos. On tremble, l’émotion est là, si vraie, si juste.

On ne peut oublier ces pages, la quête exprimée vers plus de justice, de lumière et d’amour, le mot clé essentiel.

Une réussite. Bravo !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s