images.jpeg

Cachemire-rouge.jpg

Christiana Moreau nous avait enchantés avec son premier roman « La Sonate oubliée » qui a reçu de nombreuses récompenses. Qu’on se rassure, « Cachemire Rouge » ne décevra pas. Cette artiste a plus d’une corde à son arc, puisqu’elle est peintre, sculptrice, musicienne et grande lectrice. Zola l’a interpellée pour la peinture sociale de son époque, mais elle lit aussi Stefan Zweig, Paul Auster, Elsa Ferrante et bien d’autres.

C’est une auteure qui fouille dans les archives, qui voyage, s’imprègne, fait des recherches pour écrire et nous emporter dans un long voyage.

Alessandra, l’héroïne, quitte la Toscane comme elle le fait chaque année pour aller s’approvisionner en tissus et cachemire en Asie qu’elle revendra dans sa boutique à Florence. Son chemin croise celui de Bolormaa (qui veut dire Cristal) qui vit dans une yourte et produit une étoffe dont le secret de tissage lui vient de sa grand-mère.

Pour Alessandra, c’est un double coup de foudre, pour l’étoffe comme pour cette jeune fille qui mène une existence nomade dans les steppes de Mongolie. Alessandra se souvient-elle de ces désirs de beauté au cours d’une fête d’école de fin d’années ? Des rideaux chipés chez la concierge, pour se déguiser en ballerine avec Giulia ? Alessandra avait son caractère. Une quête de création coulait dans ses veines et contre cela on ne peut rien.

Ces pages comportent de bien belles descriptions. La beauté des paysages se mêle à la rudesse du climat qui décime les troupeaux. Bolormaa décide de tout quitter pour survivre. Elle pense aller travailler dans une usine chinoise, mais…

Ces pages disent l’exil, la quête de l’espoir et du meilleur… Et survient la rencontre avec XiaoLi, la petite chinoise… Autre destinée pour emporter les lectrices et les lecteurs de l’Asie à l’Europe. Comment réussit-on un tel périple ?

Ne ratez pas « Cachemire rouge » ! Laissez-vous envelopper, choyer et votre vie sera transformée, enfin presque. Merci Christiana Moreau et bravo !

Publicités

2 commentaires sur « Cachemire Rouge, par Christiana Moreau, éditions Préludes »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s