e581efca34eb58981efca34eb55d81ev.jpg

41hlFAOPhKL._SX195_.jpg

J’aime découvrir de jeunes auteurs, leurs premiers romans. Ségolène Dargnies vient de me combler avec Piano Ostinato… écrit à partir du Concerto en la mineur de Robert Schumann. Elle imagine son héros Gilles Sauvac, parisien et trentenaire déjà connu qui vit de sa musique. Le voici un 7 janvier pour jouer Schumann dans une grande salle parisienne. Il connaît le compositeur, sa vie, son œuvre. Un musicien se doit sans doute de tout savoir de l’artiste qui a légué cette part de lui à la postérité. Gilles est si familier de Schumann qu’il finit par l’appeler Bobby…

Mais que se passe-t-il le jour du concert peu après le début du deuxième mouvement ? Quelle est cette douleur qui vrille peu à peu son majeur droit ? Insupportable morsure. Pourra-t-il achever ce concert ? Il reste quelques minutes à tenir, les violons, l’ensemble des cordes le relaient. Tenir, encore, tenir malgré tout. Devient-il une simple mécanique jouant des successions de notes ? Ostinato… Jusqu’où ? Jusqu’à quand ?

En moins de cent pages, l’auteure nous tient en haleine, nous plonge dans les eaux troubles du désespoir de Gilles…

Que peut la musique ? Que traduit-elle pour le compositeur, pour ses proches ? Et pour les interprètes qui se noient dans une quête éperdue jusqu’à chanter Herr Schumann, le cœur d’anonymes bateliers venus à la rescousse d’un rêve trop grand : « Robert, reviens-nous : je te l’ai déjà dit, je veux qu’on parle de toi dans deux ou trois siècles encore. Pas pour la folie ni la mélancolie, pas pour les voix qui carambolent dans ta tête ni les noyades au petit matin. Pour tes harmonies renversantes qui cisaillent l’être, pour ta musique qui remue les boues et les rayons de l’âme. »

Bravo ! J’attends, non sans impatience, la suite des écrits de Ségolène Dargnies.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s