avt_ariane-le-fort_291-1.jpg138554_couverture_Hres_0.jpg

Ce livre, je l’ai reçu, il y a un an… J’avais déjà cessé mes émissions littéraires à la radio et je le gardais précieusement, parce qu’il disait beaucoup des élans du cœur entre deux âges. Il disait avec une économie de mots. Chez Ariane Le Fort, l’histoire tient à la fois dans les pensées secrètes, les gestes retenus et contenus et les paysages ceux du Nord. Le temps orchestre tout et la présence d’une mère parvenue au terme de sa vie et qui unit encore deux sœurs ajoute un presque rayon de soleil sur l’errance, l’incertitude, tant chez Violette que chez Léonor.

Léonor vient de rencontrer Nils, lui aussi sans doute bosselé côté cœur et dont son environnement, ouvert sur la nature, entre jusque dans la maison. Poussière et araignées comprises doivent avoir quelque chose de rassurant pour lui… Besoin de conserver encore un peu l’odeur de la femme partie avec sa fille dans le Sud… Quatorze jours pour se mettre à nu, pour que les peaux s’accordent. On pourrait s’en réjouir. Un nouveau chemin s’ouvre le long du canal. Sauf que, chez Léonor, le souvenir de Dan, un amour de jeunesse, fait écran. Ils se sont manqués tant de fois. Comment se retrouver pour mieux se quitter ? Une sorte de joute distanciée s’orchestre alors que la mère des deux sœurs entame le dernier ballet de sa vie, en toute conscience, et espère le danser dans un hôtel de luxe. Est-ce elle qui va peser dans la décision à prendre ?

Lisez ce livre ouvert sur les élans du cœur, les corps qui s’appellent, cherchent le chant de la vie. Lisez-le et surtout faites-le connaître. Il n’est peut-être pas trop tard.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s