contributor_15635_195x320.jpgproduct_9782072743139_195x320.jpg

Jean-Christophe Rufin n’a pas fini de surprendre et charmer ses lectrices et lecteurs. Le conteur qu’il confie être s’affirme de livre en livre. Le roi Zibeline avait charmé. Les sept mariages d’Edgar et Ludmilla enchanteront.

Avec bienveillance, l’auteur nous invite à regarder notre monde, celui né des grands conflits, bouleversements jusqu’à la déchirure, mais où l’amour reste le maître du jeu, à condition de savoir entretenir la flamme et de la réinventer.

Ce que font nos deux héros. Lui, aventurier en quête de réussite, un rien escroc qui s’en va jusqu’en Ukraine et rencontre Ludmilla qui joue à la folle. Un regard et il la glisse dans ses bagages au cours d’un autre voyage. Ces deux êtres que tout sépare vont apprendre l’amour jusqu’à la passion et se révéler. Lui, réussit un temps dans les affaires et elle, grâce à une communauté religieuse découvre le chant, puis l’opéra et surtout ce qu’est le corps sur scène. Langerbein, son horrible pygmalion cite Cocteau et lui assène : « Ce qu’on te reproche, cultive-le : c’est toi ! »

Ludmilla comprend vite sans jamais oublier Edgar qui traficote en affaires. Les voici sur le devant de la scène : en amour, on peut tout : se marier, divorcer pour mieux s’épouser ensuite. La vie est un jeu, une scène, mais les battements de cœur sont uniques. Comment ne pas penser à quelques personnages de notre époque, Bernard Tapie, Élisabeth Taylor, La Callas ? Ce roman de Jean-Christophe Rufin ne veut en aucun cas être une démonstration, pointer du doigt, c’est un regard tendre et amusé qu’il pose sur des héros uniques et il se peut qu’en quelque domaine, nous découvrions un peu de nous en eux. D’où ce bonheur de lecture.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s