contributor_16184_195x320.jpgG02364.jpgAvec « In paradisum » d’Isabelle Jarry, je défie quiconque de rester insensible à la vie de cette famille composée de quatre enfants, Thomas et ses trois sœurs.

Thomas, papa de deux enfants vit seul, depuis son licenciement. Pauline est fleuriste, mais pas seulement. Elle a fait des études supérieures, mais c’est une créatrice. Sa vie amoureuse est instable, elle se cherche. Céliane, la secrète entretient une amitié amoureuse par courriel avec Alexandre. Camille est mariée à Antoine, ils ont trois enfants, mais depuis deux ans, elle a un amant. L’amour ? Plutôt l’attrait des corps… Enfin, elle ne sait pas. Les parents de ces enfants ont un appartement parisien et une maison de famille en Normandie. Jusque-là, rien que le quotidien plutôt banal. Mais survient le drame. Inquiet de ne pas avoir des nouvelles des parents, Thomas se rend en Normandie et les découvre morts. La mère a été étranglée et le père se serait suicidé de manière violente à ses côtés. Qu’est-il arrivé à ce couple sans histoire ? Les enfants se retrouvent unis comme au temps de l’enfance. Les fragiles certitudes volent en éclats et chacun à sa manière cherche, fouille, compose ce « Requiem pour les vivants ». Après les pourquoi et les comment –on ne saura pas, on suppose, là n’est pas l’essentiel– viennent d’autres interrogations. Les morts sont-ils encore auprès de nous avant de gagner ce paradis promis à ceux qui espèrent. Comment ne pas penser à Gabriel Fauré, le compositeur de ce si beau requiem, (ses parents avaient disparu tragiquement dans un accident, le musicien voulait ce morceau telle une caresse à la mort) ? Isabelle Jarry, l’auteure de J’ai nom sans bruit et de L’archange perdu nous offre une déambulation, nimbée d’une sombre clarté, une quête au-delà du visible, là où bat l’essentiel, l’âme éprise de beauté et d’amour. La mort des parents fait de chacun un être nouveau « à la fois un peu plus enfant et un peu plus adulte » dira Thomas. Le tout est de réussir ces épousailles pour garder l’équilibre. Des pages superbes !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s