index2.jpgcouverture_1e.jpg

Bernard. Thomasson est journaliste à France Info, mais pas seulement. Il est aussi un auteur accompli. Plusieurs romans ont été publiés au Seuil et chez Flammarion. (Ma petite Française, Un été sans alcool, 42,195…)

Ce marathonien des nouvelles et des mots, mais oui, aime aussi la nouvelle et comme il n’est pas superstitieux, voici un recueil « Au fil du temps » qui en comporte treize. Il ne s’interdit aucun genre, l’une d’elles est presque un petit roman, un polar de cinquante pages où, comme dans les autres textes, il s’empare du temps, c’est le moins que l’on puisse faire quand on court après parce qu’il nous file entre les doigts. On pourrait attraper la colère et le flinguer ce temps… ou son boss, à l’image du pauvre salarié : « L’éternel incompris, l’exploité, l’insoumis mécontent de son sort, comme on en trouve dans toutes les entreprises.

Quand même, il faut un sacré cran pour flinguer son boss. Piste fragile… » N’allons pas jusque-là, lisons ces treize nouvelles, comme une caresse ou une conversation avec son chat, ou l’écoute d’une jolie chanson… Ferrat ne sera pas loin.

Avec lui : on ne voit pas passer le temps.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s